Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Création d'une nouvelle formation spécialisée en protection sociale

Création d'une nouvelle formation spécialisée en protection sociale

Formation
Création d'une nouvelle formation spécialisée en protection sociale
Les directeurs Emeric Jeansen et Julien Icard présentent le nouveau parcours PSR du master de droit social
Entretien avec les directeurs du master Droit social parcours Protection sociale et rémunérations (PSR)

Le professeur Julien ICARD enseigne le droit privé à l’université Paris 2 avec son confrère Emeric JEANSEN, maître de conférences. Ils sont auteurs de nombreuses publications portant sur le droit du travail et le droit social, et lancent conjointement une nouvelle formation, le master Droit social, parcours Protection sociale et rémunérations (PSR). Cette formation vise à former des juristes spécialistes qui deviendront des professionnels de la sécurité sociale et de la protection sociale complémentaire.

Comment est née l’idée de cette formation, et dans quelle mesure vient-elle compléter l'offre universitaire actuelle ? 

Emeric JEANSEN – Le projet de créer cette nouvelle formation est ancien. Depuis plusieurs années, certains de nos contacts en entreprise et en cabinet d’avocats nous indiquaient leurs difficultés à recruter des jeunes professionnels ayant reçu une formation spécifique dans les matières qui les occupent au quotidien, en particulier le droit de la protection sociale d’entreprise et le droit de la rémunération. Il existait donc un ensemble de professions auxquelles nos étudiants pouvaient difficilement accéder faute d’être perçus comme de véritables spécialistes. Le master PSR poursuit l’objectif de répondre à cette demande des milieux professionnels.

Julien ICARD – Le projet est né aussi d’un second constat : un nombre important d’étudiants d’un excellent niveau, qui souhaitaient exercer une activité professionnelle dans le milieu du droit social, ne trouvaient pas de place dans les deux master 2 rattachés au laboratoire de droit social de l’université Paris 2. L’hyper sélectivité des diplômes proposés par l’université privait d’une possibilité de poursuite d’études au sein de l’université des étudiants qui ne déméritaient pas. La création d’un troisième parcours permet de remédier pour partie à cette situation.

À qui s’adresse, prioritairement, le parcours Protection sociale et rémunérations, et quelles exigences fixez-vous aux étudiants susceptibles de le rejoindre ?

Julien ICARD – Le parcours s’adresse aux étudiants de 3e année de licence en droit, intéressés par le droit social. Certes, la projection dans ce nouveau parcours n’est pas nécessairement évidente pour des étudiants uniquement familiarisés avec le droit du travail. Pour autant, le parcours PSR permet d’embrasser l’intégralité du droit social tout en se spécialisant en protection sociale, domaine qui a le vent en poupe. Ce dernier point n’est pas à négliger : c’est un secteur qui recrute !

Emeric JEANSEN – Le recrutement des étudiants pour le master qui s’effectue désormais à la sortie de la licence en droit s’inscrit dans la politique générale de l’université Paris 2. Notre master est sélectif : les étudiants seront recrutés sur dossier et après entretien au regard de leur niveau académique, de leur dynamisme et de leur motivation. Pour autant, nous tenons compte de l’ensemble d’une candidature. Les expériences extra-universitaires qu’elles soient professionnelles, associatives ou autres seront ainsi valorisées.  

Quels sont les atouts pédagogiques de cette formation, et dans quelle mesure celle-ci s'avère-t-elle particulièrement professionnalisante ? 

Julien ICARD – Le diplôme est organisé sur une période de deux ans. Le master 1 est commun à l’ensemble des parcours du master Droit social. Elle donne les clés pour devenir un véritable jeune professionnel en droit social, dans son ensemble. L’année suivante est pensée comme une année de spécialisation. L’ensemble des enseignements portent sur le droit de la protection sociale et le droit des rémunérations. Les cours seront dispensés par des universitaires spécialistes de ces questions, issus de toutes les universités françaises, et des professionnels, avocats, juristes, comp & ben, dont le cœur de l’activité porte sur les thèmes portés par le diplôme.

Emeric JEANSEN – Le second atout de la formation tient dans l’apprentissage mis en place au cours de la 2e année. Les étudiants du diplôme pourront ainsi faire leurs premières armes dans le milieu professionnel dans lequel ils seront amenés à exercer leur carrière. Les partenariats sont nombreux et variés : cabinets d’avocat spécialistes de protection sociale, services rémunération ou services relations sociales de grandes entreprises, organismes assureurs et mutuelles.

Pouvez-vous exposer plus spécifiquement les débouchés professionnels possibles à l’issue du master PSR ? 

Emeric JEANSEN – Le master PSR a vocation à former des juristes spécialisés et capables de traiter toutes les questions relatives à la sécurité sociale, au droit des rémunérations, à la protection sociale légale et complémentaire. De manière logique, les étudiants sortant du master pourront, en cabinet d’avocats ou en entreprise, assurer des fonctions de conseil en droit de la protection sociale, en prévoyance, en protection sociale complémentaire, en rémunérations complémentaires ou en avantages sociaux et, plus spécifiquement en cabinet d’avocats, gérer tout contentieux afférent.

Julien ICARD – C’est en effet la vocation principale du master. Il n’en demeure pas moins que les étudiants titulaires du master pourront être aussi d’excellents généralistes du droit social en entreprise ou en cabinet, voire de très bons juristes d’entreprise. 

Les candidatures en M2 sont ouvertes. Retrouvez toutes les informations sur cette page.